Mes bilans

En 2017, vous m’avez accordé votre confiance pour vous représenter à l’Assemblée Nationale. Pendant ces cinq années à votre service, j’ai été constamment sur le terrain au plus près de vous, à votre écoute et en soutien à vos projets, vos demandes, vos inquiétudes. 

À Paris, chaque dossier travaillé l’a été dans le meilleur intérêt de notre circonscription. 

  • Retrouvez ici mon action de promotion du plan de relance sur la circonscription : visionner
  • Retrouvez ici mon portrait vidéo : visionner

Mer et terre sont étroitement liées sur notre circonscription et j'ai oeuvré pendant cinq années pour les défendre.

Transition agricole : "J'ai voté contre la dérogation accordée aux betteraviers leur permettant d'utiliser des néonicotinoïdes. Je me suis engagé pour la collecte et la valorisation des pneus d'ensilage. J'ai lutté pour la réhabilitation des hangars agricoles amiantés, travail mené par l'ADEME Bretagne. J'ai encouragé et accompagné les élus et les agriculteurs de Belle-Ile-En-Mer, dans la constitution d'une laiterie pour valoriser la production locale."

Lutte contre la pollution plastique : "Notre groupe a déposé 44 amendements dans la loi Climat et Résilience pour réduire la quantité de plastique produite et consommée et améliorer l'information du consommateur. En 2021, nous avions obtenu l'interdiction des polystyrènes dans les emballages ménagers, mais le Sénat a affaibli la mesure."

Lutte contre les mégots : "J'ai obtenu la création d'un éco-organisme qui a pour mission de prendre en charge les coûts de prévention, de collecte et de traitement des mégots jetés sur la voie publique. Un budget est ainsi prévu pour financer les communes dans l'accomplissement de ces tâches."

Reconnaissance législative des îles du Ponant, loi 3DS (Différenciation, Déconcentration, Simplification) : "J'ai obtenu que les maires des îles mono communales- comme Houat et Hoëdic- puissent interdire les voitures sur la totalité de leurs communes dans le cadre de la loi sur les mobilités. J'ai réussi à faire voter la reconnaissance législative des communes insulaires de Manche et d'Atlantique, de leur importance et de leur spécificité. C'est une réponse efficace aux pressions croissantes qu'elles subissent : l'hyper-fréquentation touristique, l'envolée des prix du foncier, le maintien de leurs populations, la montée des eaux, la protection de leurs fragiles écosystèmes..."   

SNSM : "J'ai défendu et fait voter une augmentation de la dotation de l'Etat de près de 4 millions d'euros issus du produit de la taxe sur les permis plaisance pour financer tous ses navires qui dataient des années 1980. Elle s'établit aujourd'hui à 10 millions d'euros."

Financement de la recherche polaire : "J'ai coprésidé le groupe d'études Articque, Antarctique, Grands Fonds pour mettre fin au déclin de la recherche polaire française. J'ai obtenu que dans le projet de Loi finances 2022, les emplois soient pérennisés à l'Institut Polaire et que les frais d'étude et une partie de la reconstruction de la base Dumont d'Urville soient pris en charge."

Antennes relais : "J'ai réussi à faire adopter un amendement qui renforce le pouvoir des maires en leur permettant d'enjoindre l'opérateur d'antennes de justifier son choix de ne pas s'implanter sur un pylône existant. Il devra prouver qu'il ne peut pas faire autrement que d'installer une nouvelle antenne." 

Logement : "Nous avons fait adopter des amendements dans la loi sur le logement : les collectivités peuvent désormais combler les "dents creuses" (espace non construit entouré de parcelles bâties) dans les zones dites "déjà urbanisées" qu'elles auront identifiées. Il s'agit des plus gros hameaux qui n'étaient jusqu'alors pas constructibles. 90 dents creuses constructibles ont ainsi été identifiées en Pays d'Auray." 

Vous pouvez retrouver ici toute mon activité à l'Assemblée Nationale.